Digital. Ou numérique. Peut-être le mot le plus galvaudé de ces derniers mois. Ça devient lassant. Vraiment. Nous, le digital, on lui reconnaît plein de qualités. Grâce à lui, nous faisons de la communication chirurgicale, sans gaspillage. Avec plein d’effets et d’interactivité. Vive le call to action et le responsive.

En fait, on ne se lasse pas. On kiffe.

littérature mode d'emploi

littérature et digital, cela vous parle ?
Voir le projet